L’emploi dans le secteur du recyclage 

Un secteur en plein développement 

Les évolutions rapides de la réglementation et de la législation en termes d’économie circulaire et de transition énergétique poussent les métiers et les organisations à s’adapter. La formation et la professionnalisation des collaborateurs devient un enjeu primordial. 

Les consciences écologiques et de protection de l’environnement s’éveillent mais les formations spécifiques sont encore trop timides malgré un secteur porteur. Le développement durable et l’économie verte sont des secteurs créateurs d’emploi non délocalisable ! 

 

Source FEDEREC - Supplément d'Environnement Magazine et de Mat Environnement  2020 

Le marché du recyclage progresse de 2 à 3% chaque année. La quantité de déchets a doublé en 40 ans entre 1980 et 2020. Le secteur compte environ 1.000 entreprises (de la TPE familiale aux grands groupes internationaux) et emploie près de 29 000 emplois directs non délocalisables. La parité homme/femme est encore difficile à atteindre puisque 80% des postes sont occupés par des hommes (chauffeurs, conducteurs d’engins, opérateurs…) ; cependant, la numérisation des outils et l’innovation permettent d’améliorer les process industriels et les conditions de travail.  

Les postes proposés sont variés que ce soit dans les métiers du recyclage des ferreux, des non ferreux, de la déconstruction automobile, des papiers cartons, des plastiques, des palettes et bois, du verre, du textile. Les métiers sont regroupés en trois familles :  

  • Les fonctions dites «support», principalement administratives : direction, ressources humaines, comptabilité, systèmes d’information 
  • Les missions liées à la collecte des déchets : chauffeurs poids lourds, super lourds, avec ou non une certification ADR, FIMO… ces métiers sont très demandés actuellement  
  • Les missions liées à l’exploitation : maillon indispensable au traitement et à la valorisation de déchets ménagers et industriels que cela soit pour des agents de tri, caristestechniciens de maintenance… 

Les niveaux de formation vous permettant d’intégrer ou de développer votre carrière dans la filière du recyclage sont larges : du CAP au Bac +5 en passant par des CQP & CQPI (Certificats de qualification professionnelle et certificats de qualification professionnelle Industriels) ; des formations, plus ou moins longues, initiales ou continues, accessibles avec ou sans le baccalauréat. 

Les considérations écologiques et économiques peuvent donc cohabiter. Le recyclage nécessite une main d’œuvre beaucoup plus importante que la mise en décharge ou l’incinération (Coef de 1 pour 10). Le secteur est donc un réel atout pour la planète mais également pour l’emploi. 

Plus d’informations

Le groupe Péna recrute… 

Le groupe Péna est un acteur majeur du recyclage en Nouvelle-Aquitaine, en pleine expansionLes 230 salariés du groupe exercent dans différentes fonctions non délocalisables, que ce soit des fonctions administratives, commerciales, logistiques, ou d’exploitation. Nous sommes fréquemment à la recherche de nouveaux talents. N’hésitez pas à consulter régulièrement nos offres d’emploi ou à nous envoyer une candidature spontanée ! 

Le groupe Péna accorde une grande importance à la formation, véritable outil pour favoriser le maintien, le partage ou le transfert des connaissances mais également pour permettre le développement des compétences des personnes. 

Une autre idée du recyclage

Et parce que ce sont nos salariés qui parlent le mieux de leur quotidien, nous leur laissons la parole… 

Cela vous intéressera aussi…

2021-01-14T11:21:34+01:00
Aller en haut