Préservons notre terroir viticole de manière naturelle et écologique

Aléas météorologiques et incertitudes économiques, le secteur viticole est aujourd’hui sous tension. Afin de préserver notre terroir de manière durable, des solutions naturelles et responsables existent afin de limiter l’érosion et l’appauvrissement des sols mais également d’accroitre les rendements.

 

Une gestion pérenne du terroir

Chaque année le taux de matière organique du sol diminue par minéralisation. Un apport régulier d’amendement organique permet de maintenir un bon taux de matière organique (humus). L’humus améliore la vie (faune, flore et champignons…), la structure, la rétention en eau et la capacité de stockage des éléments minéraux du sol. Tous ses paramètres permettent de répondre aux besoins physiologiques de la vigne, de la qualité du raisin et de son rendement.  

Ils nous font confiance : le Château de France, appellation Pessac-Léognan

Deux périodes pour amender les sols : l’automne et le printemps. Certains châteaux choisissent un apport de compost sur la période de repos de la vigne, annuellement vendanges ; d’autres au printemps au débourrement de la vigne ; d’autres les deux périodes. Un apport lors de la plantation est également recommandé, cette fumure de fond favorise l’enracinement.

Le compost ADONIS : une vigne saine pour un meilleur vin

Le compost ADONIS normé NFU 44-051, à haut pouvoir agronomique, est hygiénisé grâce à une processus industriel en enceinte close (plus d’informations ici). Il est la résultante du mélange de déchets verts broyés, mélangés, maturés et criblés. Il est utilisable en agriculture biologique.

Le compost ADONIS est utilisable en viticulture. C’est un excellent amendement très riche en matière organique. Il a donc deux rôles principaux :

  • Amélioration des propriétés physiques des sols : structure, porosité, résistance à l’érosion, rétention en eau… On augmente la CEC (capacité d’échange cationique) et on tamponne le pH de la terre. Ceci permet une meilleure valorisation des minéraux présents dans le sol et une optimisation des apports à venir.
  • Amélioration de la résistance de la vigne aux facteurs biotiques (pathogènes) et abiotiques : la forte teneur en humus stable du compost favorise le développement des micro-organismes (champignons, bactéries) bénéfiques au sol et à la vigne
  • Fertilisant grâce à une fourniture progressive d’éléments nutritifs aux vignes : azote, phosphore, potassium, micro-éléments (manganèse, zinc et fer)… Cela permet de prévenir d’éventuelles carences du sol
Besoin de conseils agronomiques personnalisés ? Contactez Lucas Mathieu, notre spécialiste en agronomie production végétale.
Demander plus d’informations sur notre compost Adonis

Cela vous intéressera aussi…

2022-11-23T14:26:07+01:00
Aller en haut